Santé dentaire: les Européens ont plus recours à des prothèses et des fausses dents

A en juger par l'enquête Eurobaromètre dans 27 pays membres seulement 40 pour cent des gens ont des dents, molaires originales et incisives, tandis que les autres 60 pour cent dû se tourner vers le dentiste
the-smile-importante-to-Européens

Les Européens sont apparemment les principaux utilisateurs de fausses dents et les prothèses de toutes sortes; pour nous dire une étude réalisée par Eurobaromètre à la demande de UE et qu'à en juger par le poids qui détermine cette situation dans le Vieux Continent pourrait se révéler être une partie de la grande attention des Européens vers la santé dentaire et le corollaire des autres maladies qui se rapportent finalement aux dents elles-mêmes.


A en juger par l'enquête Eurobaromètre dans 27 pays membres seulement 40 pour cent des personnes ont des dents, molaires et incisives originales, tandis que les 60 autres pour cent avaient de se tourner vers le dentiste. Mais nous Italiens que nous dépensons?

Les Italiens sont dans les médias, puisque seulement 24 pour cent de nos compatriotes a recours à des prothèses, afin que nous puissions mieux faire valoir passarcela de nos cousins ​​européens et cela est certainement une bonne chose. Il est de comprendre à ce point ce qui dépend tout; probablement d'un meilleur régime alimentaire que les Européens du Nord et Europe de l'Est où il y a beaucoup plus de fournitures, jusqu'à sept fois par jour, où la consommation de produits frais est presque nul et prend le pouvoir qui menace la santé des dents, ce qui provoque la carie dentaire en premier lieu.

Et le facteur économique: les Italiens, ainsi que belge, grec, danois, lituanien et portugais, envisager des traitements trop cher et si l'on considère que, au moins en ce qui nous concerne toutes les dépenses pour la santé dentaire sont la responsabilité du citoyen, peu surprenant vous finissez par déserter visite chez le dentiste et parfois nous sommes satisfaits avec un sourire imparfait.