mycose

Sommaire de l'article
Plusieurs facteurs favorisent l'apparition des mycoses chez l'homme, y compris: l'utilisation d'antibiotiques, une efficacité réduite de la système immunitaire et la présence d'un état du diabète.
Il existe différents paramètres pour classer les mycoses. Le paramètre le plus fréquemment utilisé est le site de l'infection.

Selon le site de l'infection, les infections fongiques sont distinguées: les infections fongiques superficielles, cutanées, les infections fongiques, les infections fongiques sous-cutanées, mycoses systémiques dues à des agents pathogènes primaires et des mycoses systémiques finalement dues à des agents pathogènes opportunistes.

Qu'est-ce que le champignon?

mycose Il est le terme médical pour une infection causée par champignons pathogènes (ou les infections fongiques).
Les champignons pathogènes sont des organismes eucaryotes, unicellulaire (N.B.: dans ce cas, font partie des micro-organismes) ou pluricellulaires, qui peuvent causer des maladies chez les humains ou d'autres espèces animales.

ÉPIDÉMIOLOGIE

Comme vous le verrez dans les chapitres suivants, le champignon qui affecte principalement la peau.
En 2010, les infections fongiques représentent la quatrième maladie la plus répandue dans le monde, avec 984 millions de personnes touchées.

les causes

Pour favoriser l'émergence d'une infection fongique chez l'homme peut être un certain nombre de facteurs, y compris:

  • L'utilisation de antibiotiques. L'utilisation à long terme et / ou antibiotique inadéquate détermine la destruction de la flore bactérienne gastro-intestinale. Ce dernier a la tâche de contrôler la prolifération des champignons potentiellement pathogènes, présents naturellement dans le corps humain. L'altération de la flore bactérienne, il est plus facile de se propager, l'organisme concerné, potentiellement des champignons pathogènes.
  • la réduit l'efficacité du système immunitaire,. Le système immunitaire est la barrière de la défense d'un organisme contre les menaces de l'environnement extérieur, tels que les virus, les bactéries, les champignons, etc., mais aussi de l'environnement interne, comme par exemple des cellules tumorales (les soi-disant "cellules folles" ) ou de dysfonctionnement.
    Un compromis l'efficacité du système immunitaire peut être états morbides, comme le SIDA (par exemple infection par le VIH), ou l'ingestion de certains médicaments, tels que les corticostéroïdes, la chimiothérapie ou immunosuppresseurs.
    Aussi, rappelez-vous que le système immunitaire fonctionne mal est également présent dans le très jeune (N.B.: est pas encore pleinement développé) et les personnes très âgées (N.B.: une efficacité décroissante de tout physiologique).
  • La présence de diabète. La forte présence de glucose dans le sang (hyperglycémie), provoquée par le diabète est un facteur de risque pour la croissance de certains champignons qui vivent dans certaines régions anatomiques le corps humain et que, dans les conditions normales, sont totalement inoffensifs.

Les groupes à risque d'infections fongiques:

  • les malades du SIDA
  • diabétiques
  • les jeunes sujets d'âge
  • les personnes très âgées
  • Les personnes subissant une chimiothérapie pour le traitement d'une tumeur
  • Les personnes soumises à des traitements corticoïdes prolongés
  • Transplantés organe, par l'utilisation d'immunosuppresseurs
  • Les gens qui ont pris pendant de longues périodes d'antibiotiques de temps

classification

Médecins pathologistes classifient infection fongique de trois façons différentes:

  • Selon le site de l'infectionLe classement qui tient compte du site de l'infection diffère champignon en fonction du type ou de types de tissu dans lequel le cours de la colonisation fongique et par le degré d'implication des tissus.
    Selon cette classification, il existe des infections fongiques superficielles, cutanées, les infections fongiques, les infections fongiques sous-cutanées, mycoses systémiques dues à des agents pathogènes primaires et des mycoses systémiques dues à des agents pathogènes opportunistes.
  • Selon la voie d'acquisitionLa classification qui tient compte de la voie d'acquisition distingue le champignon selon l'origine du champignon pathogène, qui peut être exogène (par exemple par l'extérieur) ou endogène (par exemple à partir de l'intérieur).
    Selon cette classification, il y a des mycoses exogènes et endogènes mycoses.
    L'acquisition d'une mycose exogène peut se produire par voie aérienne, la peau ou la transmission de transmission percutanée.
    L'acquisition d'une mycose endogène, au contraire, peut se produire par un processus de colonisation sur la partie d'un élément de la flore microbienne de l'organisme ou du fait de la réactivation d'une infection fongique précédent.
  • Selon la virulenceLe classement qui tient compte de la virulence distingue mycoses selon l'infectant pouvoir pathogène fongique.
    Selon cette classification, il y a mycoses primaire et mycoses opportunistes.
    Les mycoses primaires sont causées par des agents pathogènes fongiques capables d'établir une infection chez les individus en bonne santé; dans ces cas, les agents pathogènes sont nommés pathogènes primaires.
    infections fongiques opportunistes, cependant, sont dues à des agents pathogènes fongiques sont en mesure d'établir une infection que chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli; dans ces situations, les agents pathogènes sont appelés pathogènes opportunistes.

La classification des mycoses selon le site de l'infection est le plus populaire et répandu dans les livres de pathologie.

MYCOSE SURFACE

la mycoses superficielles affecter les couches externes de la peau et des cheveux / squames.
Les mycoses superficielles les plus connus et communs sont:

  • Piedra noire. Elle est due à l'agent pathogène fongique connu sous le nom Piedraia Hortae. Il est une maladie de la tige du poil, ce qui induit la formation de nodules bruns / noirs dans le cuir chevelu. Il est une maladie fongique rare en général, mais particulièrement répandue dans les régions tropicales d'Afrique et d'Amérique du Sud.
    Pour faciliter sa propagation est une mauvaise hygiène personnelle.
  • Piedra blanc. Elle est due à des agents pathogènes fongiques Trichosporon, dans le cas présent Trichosporon asahii, Trichosporon beigeii, Trichosporon Inkin et mucoides Trichosporon.
    En général, le blanc en pierre implique la formation de nombreux et de petits nodules arrondis, de couleur blanche, aux cheveux et aux niveaux de la peau des aisselles et des poils de l'aine.
    Plus rarement, il est des formations intéressantes avec des couches extérieures identiques de la peau.
    Il est une maladie fongique trouve principalement dans les régions tropicales et subtropicales. Pour faciliter sa propagation est une mauvaise hygiène personnelle.
    Les agents pathogènes qui causent piedra blanche ont tendance à agir comme agents pathogènes opportunistes.
  • pityriasis versicolor (ou pityriasis versicolor). Elle est due à l'agent pathogène fongique Malassezia furfur.
    Il est une infection fongique superficielle qui provoque une hyperpigmentation ou la peau un'ipopigmentazione.
    Particulièrement intéressé par les zones anatomiques de la poitrine, le cou, le dos et les épaules.
    les facteurs de risque pour le pityriasis versicolor la chaleur, l'humidité, l'augmentation des sécrétions sébacées, l'hygiène personnelle insuffisante et l'immunosuppression, qui peut être due à la prise en charge des corticostéroïdes pendant la grossesse sont-ils malnutrition, dans le diabète, etc.
    Le pityriasis versicolor est couvert soit par des champignons primaires que parmi les mycoses opportunistes.
  • pityriasis nigra. Elle est due à l'agent pathogène fongique Hortaea (ou bactérie Phaeoannellomyces) werneckii. Sa présence se traduit par la formation d' taches la peau varient en taille, irrégulière, souvent isolés, couleur brune ou noire et localisée au niveau de: la paume des mains et la plante des pieds.
    Taches de côté, teigne nigra ne provoque pas de symptômes et ne sont pas contagieux.
    Les agents qui causent se trouvent principalement en Amérique centrale et du Sud, en Afrique et en Asie. En particulier, au risque d'infection sont les enfants, les adolescents et les jeunes adultes.

En règle générale, les mycoses superficielles, n'évoquent aucune réponse immunitaire.

MYCOSE PEAU

la mycoses cutanées affectant les couches épiderme kératinisées (N.B.: des moyens kératinisées qui contiennent la protéine kératine) et des appendices de la peau, tels que les cheveux / cheveux et des ongles.
Contrairement aux mycoses superficielles, mycoses cutanées évoquent une réponse immunitaire et conduisent à la dégradation des couches épidermiques de la kératine, une irritation, une inflammation causant ou, dans certains cas, des réactions allergiques. Les médecins pathologistes appellent les muqueuses cutanées aussi le terme générique "teigne".

Les champignons qui causent mycoses cutanées sont mieux connus sous le nom dermatophytes ou dermatomiceti. Les dermatophytes ont la particularité d'être des champignons filamenteux et se reproduisent au moyen de spores.
Dans la nature, il existe trois types de dermatophytes: le sexe microsporum, le genre Trichophyton et le sexe Epidermophyton.

mycose
Les espèces du genre microsporum d'un plus grand intérêt clinique sont:

  • Microsporum audouinii. Elle provoque la teigne au niveau du cuir chevelu ou au niveau de la peau. Il est un agent pathogène particulièrement répandu dans les zones tropicales et dans les régions les plus pauvres d'Afrique.
    Pour faciliter sa propagation, il est le manque d'hygiène personnelle.
  • Microsporum canis. Surtout, il affecte les chiens, les chats et les bovins, mais peut également se propager dans l'être humain, en particulier chez les jeunes qui vivent en contact étroit avec des animaux infectés.
    Chez l'être humain, il est dû au niveau de la teigne du cuir chevelu et des différentes zones de la peau du corps.
    Pour des raisons inconnues, il est particulièrement répandu en Iran et environs.
  • microsporum gypseum. Elle peut affecter, ce qui provoque la teigne, la peau des différentes zones du corps et du cuir chevelu.

Les espèces les plus connues du genre Trichophyton Ils sont les suivants:

  • Trichophyton rubrum. Il est responsable d'une teigne qui peut affecter les pieds, les mains, à l'aine et / ou les ongles. Fongoïde porté les ongles sont mieux connus sous le nom onychomycose.
  • mentagrophyes Trichophyton. Il est l'agent responsable de la condition connue sous le nom de champignon pied d'athlète.
    Le pied d'athlète est une infection fongique qui affecte les zones entre les orteils, ce qui provoque: la peau qui est rouge et démangeaisons; épaississement de la peau; le pelage de la peau; cloques; apparition de fissures de la peau; pieds malodorants; des clous plus épais.
  • Trichophyton verrucosum. infecte principalement les chevaux, les ânes, les chiens et les moutons, mais peut aussi être transmis à l'homme.
    Chez les humains, il affecte le cuir chevelu et peut entraîner des zones de alopécie ou réelle calvitie.
    Les plus à risque sont ceux qui vivent en contact étroit avec les catégories mentionnées ci-dessus des animaux.

Enfin, les espèces les plus importantes du genre Epidermophyton elle est:

  • Epidermophyton floccosum. Il peut causer la teigne les pieds, les jambes, les bras et les ongles (onychomycose).

Les experts classent les mycoses cutanées, même selon l'habitat naturel de l'agent pathogène fongique qui provoque.
Selon cette classification, il y a la mycoses geofiliche, la mycoses zoofiliche et mycoses antropofiliche.

mycoses geofiliche

Mycose geofiliche sont des infections fongiques dont l'agent causal vit dans le sol et est un champignon saprófita du terrain. Le contact avec le sol contaminé, il peut provoquer la diffusion.
Un exemple d'une mycose geofilica est celle supportée par microsporum gypseum.

mycoses zoofiliche

Mycose zoofiliche sont des infections fongiques dont l'agent causal est un ravageur primaire des animaux qui peuvent être transmis à l'homme par contact étroit.

Des exemples de mycoses zoofiliche sont les conditions induites par Microsporum canis ou Trichophyton verrucosum.

mycoses antropofiliche

Enfin, les mycoses antropofiliche sont des infections fongiques qui pathogène est parasite primaire d'un être humain, qui infecte rarement les animaux.
Des exemples de mycoses antropofiliche conditions sont soutenus par Trichophyton rubrum ou Epidermophyton floccosum.


Les types et la localisation de la teigne principaux types de teigne localisation Qui peut le provoquer? teigne cuir chevelu
  • Microsporum audouinii
  • Microsporum canis
  • microsporum gypseum
  • Trichophyton verrucosum
tinea corporis Poitrine, dos, les bras et les jambes
  • Microsporum audouinii
  • Microsporum canis
  • microsporum gypseum
  • Epidermophyton floccosum
tinea pedis marche
  • Trichophyton rubrum
  • mentagrophyes Trichophyton
onychomycose ongles
  • Trichophyton rubrum
  • mentagrophyes Trichophyton
  • Epidermophyton floccosum

MYCOSE sous-cutanée

la mycoses sous-cutanées sont des infections fongiques qui peuvent commencer au niveau de: derme, tissu sous-cutané (hypoderme), les muscles, les tendons ou les tissus osseux. Tels que les champignons de la peau, provoquer une réponse immunitaire.
Les agents pathogènes fongiques qui provoquent des mycoses sous-cutanées ont le sol comme habitat naturel, et sont devenus infectieux si elles pénètrent dans l'organisme par des plaies ou des coupures de la peau. Ils se trouvent principalement dans les régions tropicales et subtropicales d'Afrique, l'Inde et l'Amérique du Sud.
Après beaucoup de recherches, les médecins pathologistes ont identifié au moins trois types de mycoses sous-cutanées différentes:

  • la chromoblastomycoses (ou chromomycose). Il est responsable des blessures verrucoidi, douloureuses et des démangeaisons, une croissance lente et varient en taille. Un examen histologique, ces lésions ont verrucoidi de cellules spéciales, appelées cellules muriformi, qui représentent la caractéristique particulière de Chromoblastomycose.
    Typiquement, le chromomycose affecte uniquement les tissus sous-cutanés, et ne comporte pas les os, les muscles et les tendons
    Parmi les agents fongiques qui peuvent causer des chromoblastomycoses, notamment: Fonsecaea compacta, Fonsecaea pedrosoi, Cladosporium carionii, Phialophora verruqueuse.
  • la mycétome. Habituellement, cela provoque une réaction granulomateuse sur le site où il a pris naissance. Cette réaction granulomateuse implique la formation d'abcès ressemblant à des tumeurs, accompagnée d'une inflammation chronique, un gonflement et une ulcération de la région anatomique infectée.
    En règle générale, mycétome se développe à partir du tissu sous-cutané, mais ensuite se propager aux tissus osseux et des tissus musculaires squelettiques.
    Les agents pathogènes les plus courants susceptibles de provoquer mycétome sont: Madurella mycetomatis, Madurella grisea et Aspergillus.
  • la sporotrichose. Le champignon qui cause cette infection fongique est connu comme sous-cutanée Sporothrix schenckii.
    Une fois dans le corps pénétré, Sporothrix schenckii Il est capable de pirater le système lymphatique, Voyage aux vaisseaux lymphatiques et être diffusé dans divers organes du corps humain, ce qui entraîne: infections pulmonaires, les infections osseuses, infections articulaires, endophtalmie, la méningite et sinusite.
    Une place dans le monde où il est particulièrement répandu Sporothrix schenckii est l'Etat du Pérou, en Amérique du Sud.

Mycoses sous-cutanées sont difficiles à traiter et, dans certains cas, peut nécessiter des interventions chirurgicales très invasives. Par exemple, le mycétome est résistant à un traitement avec des agents chimiothérapeutiques et, souvent, implique l'amputation de la zone anatomique infectée.

mycoses systémiques

la mycoses systémiques sont des infections qui affectent une bonne partie ou de la totalité de l'organisme.
Comme prévu, il y a deux types de mycoses systémiques: mycoses systémiques dues à des agents pathogènes primaires et mycoses systémiques dues à des agents pathogènes opportunistes (Note: les lecteurs peuvent récupérer le sens de pathogènes primaires et des agents pathogènes opportunistes en consultant le chapitre consacré à la classification des mycoses, à savoir où l'on parle de la classification selon la virulence).

EN RAISON DE PRIMAIRE SYSTEMIQUES fongoïde Pathogens

Dans le cas d' mycoses systémiques dues à des agents pathogènes primaires, La manière canonique qui permet à l'organisme accès agent infectieux est l'hôte des voies respiratoires.
Ensuite, à travers les voies respiratoires, de l'agent pathogène atteint les poumons et les poumons, se répand dans tout le corps.
Des exemples classiques de mycoses systémiques dues à des agents pathogènes primaires sont:

  • la blastomycosis, dont l'agent causal est Blastomyces.
    Aux Etats-Unis, chaque année, blastomycose provoque entre 30 et 60 victimes.
  • la coccidioidomycosis (ou fièvre de la vallée), Dont les fonctionnaires responsables Coccidioides immitis et coccidioides posadasii.
    Dans le Nord, Amérique centrale et Amérique du Sud, chaque année, coccidioïdomycose provoque entre 50 et 100 victimes.
  • L 'histoplasmose, dont l'agent causal est Histoplasma capsulatum.
    Aux Etats-Unis, chaque année, histoplasmose cause la mort d'environ un 50in de personnes.
  • la paracoccidioïdomycose (ou Neonates), Dont l'agent causal est Paracoccidioides brasiliensis.

Mycoses systémiques dues à des agents pathogènes opportunistes

Dans le cas d' mycoses systémiques dues à des agents pathogènes opportunistes, Les agents infectieux peuvent tirer profit, en plus des voies respiratoires, également d'autres voies d'entrée, comme le tube digestif et le système vasculaire (par l'utilisation d'aiguilles ou d'une canule d'aiguille dans le domaine médical et toxicomanes).
Des exemples classiques de mycoses systémiques dues à des agents pathogènes opportunistes sont:

  • la candidose, dont les agents étiologiques sont des champignons du genre candidose (comme candida albicans).
  • la cryptococcose, dont l'agent causal est Cryptococcus neoformans.
  • L 'aspergillose, dont les agents étiologiques sont des champignons du genre Aspergillus.
  • la penicilliosi, dont l'agent causal est Penicillium marneffei.
  • la zygomycose, dont les agents sont responsables de certains Zygomycètes.
  • la Pneumocystis, dont l'agent causal est Pneumocystis carinii.

Les personnes les plus à risque de mycoses systémiques dues à des agents pathogènes opportunistes:

  • les malades du SIDA
  • Les sujets qui, à la suite d'un prolongée antibiothérapie, ont altéré la flore gastro-intestinaux
  • Les sujets transplantés, en prenant des immunosuppresseurs contre le rejet d'organes
  • Les patients cancéreux soumis à une chimiothérapie.

prévention

Le plus classique des mesures de prévention fongoïde comprendrait:

  • garder la peau propre et sèche,
  • maintenir une bonne hygiène personnelle,
  • laver les vêtements de sport après utilisation
  • éviter tout contact avec des personnes ou des animaux infectés (N.B.: de nombreuses infections fongiques sont contagieuses).

traitement

Le traitement des mycoses est l'administration de médicaments antifongiques, connu sous le nom antifongiques.
Selon le type d'infection fongique, les médecins peuvent prescrire antifongique topique ou antifongiques à usage systémique.
Des exemples de médicaments contre les mycoses sont les suivants: le fluconazole, l'amphotéricine B, la kétoconazole, itraconazole et terbinafine.