lupus érythémateux systémique: symptômes et traitement

Sommaire de l'article
Lupus érythémateux systémique (http://it.wikipedia.org/wiki/File:Lupus_facial_rash.jpg)

Lupus érythémateux systémique (http://it.wikipedia.org/wiki/File:Lupus_facial_rash.jpg)

Le lupus (ou lupus érythémateux disséminé, du nom de sa forme la plus commune) est une maladie qui peut affecter presque toutes les parties du corps, entraînant des symptômes de légère à très grave, si bien que certains d'entre eux peut se révéler mortelle.

Pour traiter le lupus est nécessaire de comprendre son fonctionnement, si le lupus vous concerne directement ou indirectement, cet article va vous aider à comprendre mieux, en expliquant ce qu'il est et quels sont les remèdes possibles.

les causes

Pour comprendre la maladie, il est important de comprendre le fonctionnement du système immunitaire, formé par les cellules spécialisées du sang, les globules blancs et les produits chimiques produits à partir d'eux (anticorps). Notre corps est capable de reconnaître les cellules étrangères ou des corps étrangers, tels que les virus et les bactéries, qui se bat à l'aide à la fois les globules blancs les deux anticorps dans le but d'inactiver ou de les détruire. Le système immunitaire est donc utile pour nous protéger contre les microbes et les virus.

Malheureusement, dans certaines conditions, les erreurs du système immunitaire des cellules du corps pour les corps étrangers et cela le conduit à attaquer le même corps: l'auto-destruction immunitaire provoque une inflammation et des lésions de différents tissus de l'organisme. Le lupus est un exemple d'une condition dans laquelle se produit tel que décrit, est que maladies auto-immunes.

Le lupus peut affecter différentes parties du corps, y compris:

  • les articulations,
  • la peau,
  • les reins,
  • le cœur,
  • les poumons,
  • les vaisseaux sanguins,
  • le cerveau.

Les anticorps impliqués dans le lupus sont appelés autoanticorps, parce qu'ils luttent contre le même organisme qui les produit.

Les causes du lupus sont inconnues, il est raisonnable de supposer qu'elle est causée par une combinaison de facteurs héréditaires, environnementaux et éventuellement hormonaux.

Le lupus est pas infectieux, ce ne peut pas être transmis à d'autres par le patient.


types

Le mot lupus est en fait un terme générique, en ce qu'il existe différentes formes. la lupus érythémateux disséminé (SLE) est la forme la plus courante de cette maladie, systémique Cela signifie que la maladie peut affecter différentes parties du corps.

la lupus érythémateux discoïde est un autre type de lupus qui affecte la peau en particulier, qui peut apparaître un érythème de couleur rougeâtre, en relief; les zones les plus touchées sont le visage et le cuir chevelu, mais la maladie peut se produire dans d'autres parties du corps. L'éruption peut durer pendant des jours ou des années et d'être récurrente. Un petit pourcentage de patients atteints de lupus discoïde à un moment donné, vous tombez malade, même LES.

la le lupus induit par la drogue est une forme causée par certains médicaments: En raison de l'apparition de symptômes semblables à ceux du lupus, qui disparaissent lorsque vous arrêtez de prendre le médicament.

la lupus néonatal est une forme qui touche les nourrissons, les enfants des femmes atteintes de lupus et d'autres maladies du système immunitaire. Le lupus néonatal est très rare et presque tous les enfants de femmes atteintes de lupus sont tout à fait en bonne santé.

symptômes

Les symptômes du lupus peuvent être légers ou très grave. La maladie frappe habituellement entre 15 et 45 ans, mais peut également se produire pendant l'enfance ou à un âge plus avancé.

Lupus a de nombreux symptômes en commun avec d'autres maladies, varient en fonction du patient et aussi, dans la même personne, en fonction de l'épisode, et cela ne facilite certainement pas le diagnostic.

Parmi les symptômes les plus courants du lupus comprennent:

  • La fatigue extrême,
  • Douleurs articulaires ou gonflement (arthrite),
  • fièvre d'origine inconnue,
  • érythème,
  • des problèmes rénaux.

Chez les patients présentant des symptômes de lupus réapparaissent de façon cyclique: les périodes de maladie sont appelés éruptions, tandis que la disparition des symptômes sont appelés périodes de rémission. Parmi les autres symptômes du lupus comprennent:

  • douleur thoracique,
  • perte de cheveux,
  • augmentation de la photosensibilité (sensibilité à la lumière du soleil),
  • les doigts des mains et des pieds, pâles ou rincée du froid et le stress,
  • mal de tête,
  • des vertiges,
  • la dépression,
  • des convulsions.

Le lupus peut affecter les organes et les tissus suivants:

  • les reins,
  • Cerveau et la moelle épinière,
  • les vaisseaux sanguins,
  • le sang,
  • les poumons,
  • Coeur.

diagnostic

lupus Diagnostiquer peut être difficile, les médecins peuvent prendre des mois ou même des années pour obtenir un diagnostic précis. Pour obtenir un diagnostic précis est important de fournir au médecin une description complète et précise de leurs problèmes de santé passés et présents; l'histoire médicale, avec un examen physique et test de laboratoire peut aider votre médecin à diagnostiquer le lupus. Au cours de la période précédant le diagnostic, de nouveaux symptômes peuvent apparaître.

Il n'y a pas de test unique qui permet de déterminer une fois pour toutes si vous avez été touchés par le lupus, mais il y a plusieurs tests de laboratoire qui peut aider à diagnostiquer. Les anticorps les plus utiles détectent certains tests sanguins, qui sont souvent présents chez les personnes atteintes de lupus. Certains examens sont offerts moins souvent, mais peuvent être utiles si les causes des symptômes ne sont pas claires: votre médecin peut recommander une biopsie de la peau ou les reins, si ces organes sont touchés par la maladie. Aux fins de biopsie pour prélever un échantillon de tissu qui doit être envoyé au laboratoire pour analyse.

Certains médecins peuvent recommander un test supplémentaire pour savoir si le patient est malade mental syphilis, à cause des anticorps du lupus dans le sang peut causer un faux positif, à savoir, même si le résultat du test est positif pour la syphilis, le patient n'a pas vraiment cette maladie.

D'autres tests de laboratoire sont utilisés pour surveiller l'évolution de la maladie, après avoir été diagnostiqué: la numération globulaire complète (CBC) et la chimie du sang, celle de l'urine et celle de la vitesse de sédimentation globulaire (ESR) peut donner des informations importantes .

Un autre test commun mesure le niveau de présence dans le sang d'un groupe de protéines appelées protéines du complément, les personnes atteintes de lupus ont généralement de faibles niveaux de protéines du complément

Soins et traitement

Pour le lupus il n'y a pas de remède définitif, mais les traitements disponibles peut garder les symptômes sous contrôle et la plupart des personnes touchées peut mener une saine et active. Le champ d'action et l'efficacité des traitements sont considérablement augmenté, afin que les médecins peuvent avoir plus de possibilités de soins pour la maladie.

Après le diagnostic, le médecin suggère un traitement fondée sur l'âge, le sexe, l'état général de la santé, les symptômes, et sur le mode de vie du patient; la thérapie devrait répondre aux besoins des patients et peut varier au fil du temps.

Lors de l'élaboration d'un traitement, le médecin va essayer de:

  • Prévenir les attaques,
  • Traiter les attaques si elles se produisent,
  • Minimiser les complications.

Le médecin et le patient doivent examiner le traitement régulièrement pour être sûr qu'il est vraiment efficace.

Pour traiter le lupus sont utilisés différents types de médicaments pour les patients souffrant de douleurs articulaires, de la fièvre et un gonflement dans de nombreux cas sont utilisés médicaments qui diminuent l'inflammation, également appelé antiinflammatoire Nonsteroidal: certains d'entre eux sont disponibles dans les pharmacies sans ordonnance, tandis que pour d'autres, la prescription peut être nécessaire. Parmi les effets secondaires les plus courants de ces médicaments que nous sommes: des brûlures d'estomac, diarrhée et la rétention d'eau.

Certains patients souffrant de lupus commencent à souffrir d'une inflammation du foie et des reins en même temps au début de la thérapie anti-inflammatoire, il est très important de rester constamment en contact avec le médecin lorsque vous prenez des anti-inflammatoires.

la antipaludéens sont un autre type de médicament utilisé fréquemment pour le traitement du lupus: ces médicaments utilisés à l'origine uniquement pour le traitement du paludisme, ils sont également efficaces contre le lupus. Les antipaludéens peuvent être utilisés seuls ou en combinaison avec d'autres médicaments pour traiter la fatigue, des douleurs articulaires, des éruptions cutanées et l'inflammation des poumons. Si le traitement par antipaludéens est plus longue, il peut prévenir la récurrence des attaques. Parmi les effets secondaires des antipaludéens sont des maux d'estomac, et, très rarement, des dommages à la rétine.

Le traitement le plus courant pour le lupus sont dans chaque cas des corticostéroïdes, à savoir glucocorticoïdes. Les corticostéroïdes ressemblent Cortisol, une hormone anti-inflammatoire synthétisée par le corps, et sont capables d'inverser rapidement l'inflammation. Les corticostéroïdes peuvent être administrés par voie orale, avec des crèmes applicables sur la peau ou par injection. Ce sont des médicaments puissants, de sorte que votre médecin utilisera la plus faible dose efficace possible. Parmi les effets secondaires à court terme de corticostéroïdes nous incluons: gonflement, augmentation de l'appétit, gain de poids et les sautes d'humeur. Ces effets secondaires disparaissent généralement lorsque vous arrêtez de prendre le médicament. arrêter brusquement le traitement avec des corticostéroïdes peuvent être dangereux, donc il est très important que ce soit un médecin de recommander l'adaptation et la réduction éventuelle de la dose.

Parfois, les médecins décident de donner de grandes quantités de corticostéroïdes pendant une courte période de temps, par voie intraveineuse. Avec une thérapie de ce type, il est moins susceptible de subir des effets secondaires typiques et ne sont pas nécessaire de diminuer progressivement les doses.

Parmi les effets secondaires à long terme, nous avons: les vergetures, l'hirsutisme, des lésions d'affaiblissement ou d'os, l'hypertension, une insuffisance des artères, de sucre élevé dans le sang, les infections et les cataractes. En règle générale, plus la dose de corticostéroïdes augmente aussi la sévérité des effets secondaires, en augmentant la durée du traitement augmente le risque d'autres effets secondaires. Les patients qui utilisent des corticostéroïdes devraient demander à leur médecin si de prendre des suppléments de calcium et de vitamine D. Ces suppléments réduisent le risque de contracter l'ostéoporose, à savoir la fragilité des os.

Pour les patients dont le lupus affecte les reins ou le système nerveux central peut être utilisé un médicament immunosuppresseur qui inhibe l'action du système immunitaire en bloquant la production de certaines cellules immunitaires. Les immunosuppresseurs peuvent être administrés par voie orale ou intraveineuse. Parmi les effets secondaires des agents immunosuppresseurs nous incluons: nausées, vomissements, perte de cheveux, incontinence, diminution de la fertilité et un risque accru de cancer et les infections. Le risque d'effets secondaires dus à l'augmentation immunosuppressives proportionnellement à la durée de la thérapie.

Parce que certains traitements peuvent causer des effets secondaires dangereux, il est important de dire à votre médecin immédiatement si vous remarquez un effet secondaire. Il est également important de ne pas arrêter ou changer vos médicaments sans avoir consulté votre médecin.

De nombreux centres de traitement sont répertoriés sur le site italien LES Groupe.

Qualité de vie

Malgré les symptômes et les effets secondaires possibles du traitement, les patients souffrant de lupus peuvent avoir une bonne qualité de vie.

  • Une bonne façon d'apprendre à vivre avec le lupus est de comprendre la maladie et ses symptômes, si vous apprenez à reconnaître les signes avant-coureurs d'une attaque, le patient peut prendre des mesures appropriées pour réduire son intensité.
  • Il peut être utile d'apprendre les stratégies de prévention des attaques. Pour la prévention appropriée, par exemple, vous pouvez limiter votre exposition au soleil ou le calendrier de repos et de tranquillité.
  • Il est important que les patients souffrant de lupus consulter votre médecin régulièrement, au lieu de demander de l'aide que lorsque les symptômes empirent. Si vous subissez des examens et des tests réguliers, votre médecin peut remarquer des changements, même petits.
  • Les patients doivent prévenir toutes les maladies en quelque sorte liés au lupus, par exemple par l'examen gynécologique et la mammographie. Aussi aller chez le dentiste régulièrement peut prévenir les infections potentiellement dangereuses.
  • Si vous êtes traité avec des corticostéroïdes ou des médicaments antipaludiques doit faire un examen des yeux un an pour voir s'il y a des problèmes oculaires et éventuellement guérir.
  • Les patients souffrant de lupus, de rester en bonne santé, ont à transpirer un peu plus que d'autres et être plus prudent: pour eux est donc essentiel de maintenir une bonne forme physique et éviter le stress. Parmi les techniques de réduction du stress, nous incluons: exercice, la relaxation et la méditation. Il est également essentiel d'établir les priorités pour l'utilisation du temps et de l'énergie.
  • Enfin, un bon réseau de soutien est nécessaire, ce qui peut inclure: la famille, des amis, des médecins, des organisations et des groupes d'aide organisés.

Traduction par Elisa Bruno

examen scientifique et la correction par le Dr Guido Distemper (pharmacien)
Les informations contenues dans cet article ne doit en aucun cas remplacer la relation médecin-patient; au contraire, il est recommandé de demander conseil à votre médecin avant de vous mettre en œuvre un conseil ou d'une indication donnée.