Les kystes ovariens: causes, symptômes, remèdes naturels, de quoi manger et ce qu’il faut faire

Les kystes ovariens, si vous ne savez pas ce qu'ils sont vous envie, parce que, malheureusement, je sais. Souvent affecter les femmes feritili ans et, en substance sont considérés comme des tumeurs bénignes, mais en fait, ils ne sont que des kystes, petites ou grandes. Parfois, ils ne donnent pas de symptômes et sont absorbés par eux-mêmes, parfois, ils restent là où ils sont et leur donner des problèmes tout droit. Dans la pratique, les kystes ovariens sont de petits sacs remplis de matière liquide ou solide qui sont situés à l'intérieur ou à la surface des ovaires qui peuvent mesurer de quelques centimètres, mais peut aussi arriver à partir de là pour mesurer une douzaine.

Il est un sujet assez complexe car il existe différents types et parce qu'ils peuvent conduire à de nombreux et divers symptômes.

Voyons voir combien de types de kystes ovariens sont:

  • kyste folliculaire: Développe la glande pituitaire ne déclenche pas la montée de l'hormone LH à faire rapport au follicule à éclater et ce fait ne libère pas l'œuf et en cas de rupture due à la douleur;
  • kystes d'endométriose: cellules utérines poussent en dehors de l'utérus, de l'endomètre et du tissu peuvent se fixer à l'ovaire résultant en un kyste. Ils peuvent entraîner des saignements, l'inflammation, la douleur et l'infertilité;
  • ovaires polykystiques: Les kystes sont situés sur les ovaires et provoquer une panne d'ovuler et l'élargissement des ovaires et un dysfonctionnement hormonal;
  • kystes lutéaleLors de l'ouverture à travers laquelle fait saillie l'œuf obture en permettant une accumulation de liquide dans le follicule, le corps jaune se dilate et forme un kyste.

Kystes ovariens: Causes et symptômes

Parce que les kystes ovariens sont formés? Et «tout un dilemme.

Les causes ne sont pas établies, les kystes se développent souvent au cours du cycle pour des raisons inconnues, peuvent au contraire être une conséquence d'une thérapie pour la fertilité. disparaissent habituellement après la grossesse. Dans d'autres cas, ils peuvent être la conséquence d'une maladie hormonale.


Les kystes ovariens se produisent sous forme de petites cloques liquides, souvent sont asymptomatiques et disparaissent eux-mêmes, au lieu du temps ont tendance à causer des problèmes et des problèmes gênants.

Les symptômes sont très variées et est souvent liée au type de kyste.

Habituellement les kystes ovariens provoquent:

  • nausée;
  • douleurs abdominales;
  • cycle irrégulier et douloureux;
  • douleur flanc;
  • l'élargissement des ovaires;
  • la douleur de l'ovaire pendant les rapports sexuels;
  • la douleur du sein;
  • fièvre.
  • Les kystes ovariens: causes, symptômes, remèdes naturels, de quoi manger et ce qu'il faut faire

Dans les cas des ovaires polykystiques également se produire: l'acné, hirsutisme, des périodes irrégulières, gain de poids, besoin d'uriner souvent, le syndrome prémenstruel plus fort causé par l'anxiété, sautes d'humeur et de la nervosité.

Si elle est négligée, les kystes peuvent conduire à l'infertilité, ou causer torsion sur pédicule ovarien, hémorragie endokystique, rupture du kyste, la dégénérescence cancéreuse.

Si vous ressentez ces symptômes, ou si vous avez des cycles irréguliers, vous devriez parler à votre gynécologue. Il est très important d'effectuer les tests pour le diagnostic: échographie (externe ou transvaginale), la laparoscopie, les marqueurs tumoraux.

Que faire en cas de kystes à enlever?

Dans ces cas, il est soumis à des interventions chirurgicales mineures telles que la coelioscopie ou laparotomie en fonction du kyste à enlever.

Les kystes ovariens: puissance (de quoi manger et les aliments à éviter)

Je tiens à souligner que la nutrition est très importante et est le premier remède naturel à mettre en œuvre.

Mon conseil est d'augmenter dans vos aliments diététiques riches en phytoestrogènes:

plutôt éviter:

  • sucres raffinés;
  • farine raffinée;
  • collations et grignotines;
  • la viande rouge;
  • l'alcool;
  • produits laitiers;
  • les boissons sucrées;
  • pommes de terre;
  • raisins.

Il est très important d'éviter les pics glycémiques, grands alliés de kystes ovariens.

Les kystes ovariens: remèdes naturels et des conseils

Je souligne tout d'abord que les kystes ovariens améliorer avec la pilule, actuellement il n'y a pas un meilleur traitement, il est donc nécessaire de parler à la gynécologue.

Parmi les meilleurs remèdes naturels que je peux suggérer, il y a des suppléments de magnésium et gattilier associés avec le zinc et le cuivre, sont vraiment utiles pour régulariser le cycle et de réduire les tracas.

Parmi les remèdes à base de plantes soulignent également l'gemmoderivato de framboise et d'argile cataplasmes sur l'estomac.

L'eau est-particulièrement utile et laurier, calme les nerfs, l'anxiété et la douleur. Ils font en sorte d'essayer camomille et la perfusion menthe, tout le monde a des réactions différentes de sorte qu'il doit trouver le remède qui lui convient le mieux.

Parmi les remèdes naturels que je citant les fleurs de Bach qui sont une route encore à tâtons: sont généralement prescrits: Chicorée, Actée, gattilier, chèvrefeuille, trèfle rouge et noix. Pour le dosage et la posologie consulter un homéopathe.

A propos de l'homéopathie, les remèdes suivants: Thuya sont recommandés, Actea, racemosa, Apis, Palladium, Pulsatilla et Lachesis.

Il est très important de boire beaucoup d'eau et purifier, alors allez-y par des perfusions de pissenlit et ortie.

Ne pas sous-estimer l'exercice physique au moins deux fois par semaine permet une humeur du lot et le corps (en plus de maintenir le poids sous contrôle).

Quant à la prévention est vraiment difficile, les kystes, malheureusement, il est possible de prévenir ne peut pas seulement prêter attention à toute l'étrangeté se manifeste au cours du cycle.

Si vous souffrez d'anxiété et de la nervosité, je vous recommande de faire quelques séances de psychothérapie pour soulager la tension et se défouler, il est très utile.

Dans le cas où les kystes ne régressent ou continuent à réapparaître et donner un inconfort, il est nécessaire que le gynécologue peut demander de façon définitive pour les éliminer, comme par exemple une intervention chirurgicale.

tous les cas ne sont pas les mêmes et simple, la chose importante est monitorarsi et compter sur des mains expérimentées.