Lampes de bronzage: pas de précautions que vous risquez la peau

Considérez que aucune précaution de la part du personnel ou des propriétaires de ces centres est observée en ce qui concerne les visiteurs, malgré les indications de l'Agence internationale pour la recherche sur le cancer sur le fait que l'on sait maintenant que "le risque de cancer augmente de la peau 75% si le bronzage devient une habitude avant l'âge de trente
sunlamps

Parlons lampes de bronzage se référant à une récente enquête Association Altroconsumo menée sur 50 centres de bronzage dispersés le long de 8 villes italiennes; l'image qui est dérivé est assez mauvais si l'on considère que le total des centres de attenzionati Association, ne sont que 15 le soleil qu'ils ont obtenu ce genre de sceau de sécurité qui en quelque sorte des garanties de ceux qui subissent la protection de la santé en ces traitements; pour tous les autres cas à risque est la santé en effet... comme dit Altroconsumo, la peau!

Les villes impliquées dans l'enquête sur le solarium par Altroconsumo sont, dans l'ordre, Bari, Bologne, Milan, Naples, Rome, Palerme, Turin, Venise; dix à Milan et à Rome, 5 pour toutes les autres villes, l'obtention des résultats mentionnés et ce, malgré la mise en garde de l'Organisation mondiale de la santé qui invitent le public à être très prudent quand vous allez à ces centres pour le risque cancérigène que ' l'organisation a reconnu les lampes UV. Les résultats qui ont émergé de ces visites sont redoutables donnés le manque de précautions par le grand personnel de ces centres et surtout étant donné le manque d'information à donner aux clients avant et pendant les traitements et votre doigt sur ce que vous mettez aussi dans le respect de l'ASL. qui contrôlent peu ou rien aux règles sont respectées.


Considérez que aucune précaution de la part du personnel ou des propriétaires de ces centres est observée en ce qui concerne les visiteurs, malgré les indications de l'Agence internationale pour la recherche sur le cancer sur le fait que l'on sait maintenant que "le risque de cancer augmente de la peau 75% si le bronzage devient une habitude avant l'âge de trente ans. Et il a également été noté que, dans 30% des cas ont pas été livrés les lunettes, bien qu'il ait expressément demandé, parce qu'il a jugé par des professionnels"inutile". Dans 78% des centres ont pas été posées pour déterminer le type de la peau et les précautions à adopter.

Dans aucune brochure du centre ou des brochures qu'ils ont été livrés à citassero les médicaments photosensibilisants tels que les antibiotiques, anti-inflammatoires, pour prévenir l'apparition de taches sombres ou des rougeurs."

Appréciable que jamais à ce point l'intervention de Altroconsumo qui a envoyé une lettre au sous-ministre de la Santé Fazio, invoquant l'intervention.