Cancer: partenariat européen

Aborder la recherche et la prévention à la tumeur d'un point de vue européen, en combinant les forces de tous les pays membres, afin de veiller à ce qu'ils appliquent les modèles et les meilleures pratiques qui gagnent, gain de temps et d'argent grâce à la concertation
partenariat européen

La Commission de Communauté européenne, 24 juin 2009 au Parlement européen, le Comité économique et social européen a élaboré l'examen final du document pour le partenariat européen dans la lutte contre le cancer.

la Parlement européen décidé en raison de la nécessité d'un appel à un partenariat, dont la nécessité découle du fait que le cancer, en dépit des progrès de la médecine est si loin l'une des principales causes de décès, la date de données de retour à 2006 parlent de la façon dont 20 % des femmes et 30% des hommes sont touchés par cette maladie et comment l'issue est fatale dans un grand nombre de cas, sont trop nombreux morts malgré les progrès de la technologie de diagnostic et le développement de la médecine.

Chaque année, environ 3200000 les citoyens européens à laquelle le cancer est diagnostiqué et l'expertise réglementaire dans le domaine des interventions de santé est encore dans les mains des états des membres du syndicat. Pour la période de cinq ans 2008/2013 l'approche de la santé, en fonction des objectifs qu'il a lui-même fixés l'Union européenne, il est le partage des bonnes pratiques et les progrès scientifiques, ce qui se traduit par une mise en réseau des compétences et des stratégies gagnantes pour lutter contre la la maladie depuis le premier diagnostic.

10 avril 2008 a été jusqu'à le Parlement européen à adopter une résolution sur la lutte contre le cancer, et 10 Juin 2008, les conclusions du Conseil sur la réduction du fardeau du cancer ont été adoptés (1-3).

la coût pour la société cancer seul Europe 2005 a considérablement augmenté, ils parlent de 17 millions d'années de vie DALY-à-dire déduction faite de l'invalidité, il a été déterminé qu'il est impératif d'approche intersectorielle, y compris la prévention, l'éducation, éducation sur la maladie et ses causes, pour endiguer principalement l'incidence dans tous les cas où le mal aurait pu être évité avec un mode de vie raisonnable.

hypothèse la mise en fourrière des dommages à partir d'une bonne prévention ont été faites par le calcul de l'indice du taux de tumeur, par exemple, sur les femmes, si toutes les femmes devraient soumettre dans le dépistage du cancer de l'utérus: 94% des années perdues seraient récupérés avec une moyenne un an pour chaque 152 femmes. Ceci est de parler avec les données que nous avons en main au monde de la santé.


Mais alors pourquoi parlons-nous de la société européenne dans la lutte contre le cancer: il parle parce que la coordination des initiatives en Europe veulent apprendre à optimiser dans toutes les normes europe des Etats qui sont en mesure de mieux gérer la maladie, ce qui limite la dispersion temporelle et énergies. D'où la nécessité d'une réponse politique à ce problème grave.

la commission a compilé une liste de comportements horizontaux qui sont prédisposant la maladie, tels que l'élimination de l'incidence de la maladie pourrait diminuer considérablement: les comportements prédisposant sont ceux de fumer comme, surpoids, faible consommation de fruits et de légumes, l'inactivité physique et la consommation d'alcool.

Mais ils ne sont pas seulement le mauvais comportement d'affecter la maladie, il existe d'autres facteurs qui sont des nationaux, politiques, à considérer, pas moins ceux qui ont une corrélation avec l'environnement que vous avez assisté, avec le travail qui a lieu, l'exposition à des substances qui peuvent avoir une influence sur la maladie. L'Agence Rapport mondial sur le cancer 2008 international de recherche sur le cancer (CIRC) parle de la façon dont il est nécessaire d'intervenir sur l'environnement et les règles concernant les emplois et long séjour.

Tel est le sens de la promotion de la santé, qui, dans les Etats membres de l'UE se développe à travers des campagnes d'information et les programmes nationaux de dépistage.

Le cancer du sein, le cancer du col de l'utérus, cancer de l'ovaire, mais aussi des virus et des infections, notamment le VPH. L'objectif de l'Union européenne est prévue pour 2013, l'année où pour les maladies les plus graves devrait cadre global de prévention pour l'ensemble de la population, les femmes toujours, dans ce cas.

Quelles sont les solutions qui l'Union européenne promet: une approche par une équipe multidisciplinaire, une construction de réseaux de référence dans le domaine des maladies rares, la diffusion de l'information concertée.

Il y a beaucoup d'actions que la société entend prendre pour traiter le cancer sous toutes ses formes, de proposer un modèle global qui est autant que possible le meilleur et le plus efficace.

De la même approche de la recherche sur le cancer, l'un des points focaux sur lesquels il est nécessaire de dépenser de l'Union européenne, impliquant les universités, les entreprises et l'industrie pharmaceutique. Elle est appelée Innovative Medicine Initiative IMI pour la nouvelle forme de collaboration entre le public et la recherche privée et l'essai clinique pharmaceutique bénéficiant des projets ESFRI attendus d'ici 2013 la coordination des intérêts d'un tiers des activités de recherche, quelle que soit leur source de financement.

1."Ensemble pour la santé: une approche stratégique pour l'UE 2008-2013 COM (2007) 630.
2. Résolution du Parlement européen du 10 Avril 2008 sur la lutte contre le cancer dans une Union européenne élargie, [P6_TA (2008) 0121].
3. Conseil de l'UE, les conclusions du Conseil sur la réduction du fardeau du cancer, le Conseil 2876ª réunion"Emploi, politique sociale, santé et consommateurs", Luxembourg, du 9 au 10 Juin de 2008.